睦勝 Geek
Qui sait quand il faut combattre et quand il faut s'en abstenir sera victorieux.

[GUIDE] Windows XP est mort ! Que faire ?


mis à jour le 10/02/2015

Aujourd'hui, mardi 8 Avril 2014, Windows XP est définitivement mort et enterré. Pas de panique ! Ca ne veut pas dire que votre PC va s'arrêter de fonctionner passé minuit. Microsoft arrête simplement son support ce qui signifie qu'il n'y aura plus de mises à jour du système, même pas pour la sécurité.

Selon les points de vue, soit vous vous dites qu'il était grand temps, soit vous vous dites que c'est l'apocalypse. Quoi qu'il en soit, le fait est là et je vais tâcher de vous faciliter la sortie autant que je peux.

Que vous préfériez Windows XP ou que vous soyez obligé de l'utiliser pour causes de compatibilité (ou que votre entreprise refuse d'en faire une mise à niveau), pas d'affollement, vous n'êtes pas tout seul (entre 15 et 20% des PC, tous systèmes confondus). Bien que la fin du support ne signifie pas l'arrêt total de la machine, il s'agit quand même d'une alarme qui retentit pour vous signaler que le moment est opportun pour songer à la suite.

Plusieurs solutions s'offrent à vous. La plus naturelle, si vous êtes vraiment du monde Windows, sera d'évoluer vers Windows 7 ou 8 (je laisse de côté Vista pour toutes les raisons que tout le monde connait déjà). Une autre alternative sera de passer sur un autre système d'exploitation (OS), le plus populaire étant Linux. Cette solution est d'autant plus pertinente que vous ne voulez peut-être pas investir d'argent dans un nouvel OS voire dans un nouvel ordinateur.

Dans ce billet, je tenterai de couvrir un certain nombre de voies pour chacune des deux alternatives pour vous rendre la transition plus abordable.

1. Vérifiez si votre matériel peut supporter la migration vers Windows 7 ou 8

La première voie de sortie à considérer est la mise à niveau vers Windows 7 ou 8. Jetez un oeil aux spécifications matérielles de Windows 7 et de Windows 8. Si votre ordinateur rentre dans ces critères, vous pouvez sauter le pas et ne pas vous soucier des problèmes de performances. Bien sûr, le processus de migration de Windows XP vers 7 ou 8 peut être un peu délicat. Dès lors, au lieu d'effectuer une mise à niveau in situ, je vous recommande plutôt de faire une sauvegarde totale de vos données et de repartir sur une installation complète (propre). Lifehacker a un guide complet pour vous aider à effectuer une installation à partir de zéro sans perdre vos données.

Si votre machine ne répond pas aux configurations requises, cela ne veut pas nécessairement dire que vous devrez continuer à vous trainer un XP. Vous pouvez jouer un coup de dés en sécurisant au maximum votre XP ou vous pouvez tenter la mise à niveau quand même. Une augmentation de la quantité de mémoire vive (RAM) ou le passage d'un disque dur classique à un SSD peut vous aider à combler un manque de performance. Si vous ne souhaitez pas dépenser d'argent, il se pourrait bien que ce moment soit la période idéale pour essayer Linux (on va y venir).

Quoi que vous décidiez, pensez à faire une sauvegarde de votre PC ! Si une catastrophe arrive, vous êtes nu ! Sauvegardez vos applications aussi. Les développeurs sont focalisés sur Windows 7 et 8 donc si vous trouvez un vieil installer, sauvez-le ! Les mises à jour pour des logiciels spécifiquement faits pour XP sont une espèce en voie d'extinction (voire déjà disparues)

2. Choisissez votre parfum de Windows. 7 ou 8 ?

Si vous choisissez de rester chez Microsoft, votre prochaine étape est de choisir la version de Windows vers laquelle évoluer. Windows 7 est très aimé et vous avez probablement entendu pleins de critiques à l'égard de Windows 8 mais il n'est vraiment pas aussi mauvais que ce que tout le monde en dit. Si vous vous inquiétez à propos du nouvel écran de démarrage (moche, gros, style tablette ?), rassurez-vous. Prenez-le comme un nouveau menu démarrer (à ce propos, la prochaine mise à jour de Windows 8.1 rétablira le "bon vieux" menu démarrer). Vous pouvez d'ailleurs le contourner complètement grâce à des petits logiciels comme Start8 ou Classic Shell qui rétablissent le menu démarrer et vous amène directement sur le bureau au démarrage, comme sous XP ou 7. De plus, il faut noter que Windows 8 est plus performant que Windows 7 ! Ce qui en fait un candidat de choix pour les personnes disposant d'un ordinateur un peu ancien. D'un autre côté, 7 est très très proche de XP et même si cela fait un moment que Windows 8 est sorti, Windows 7 est encore le système le plus populaire. Vous n'avez pas grand chose à faire pour qu'il fonctionne parfaitement et vous vous sentirez probablement plus chez vous si vous venez d'XP.

Je ne trancherai pas la question dans ce billet; il y a des avantages et des inconvénients de part et d'autre et vous êtes le seul maître du destin de votre machine. Regardez des captures d'écran et des vidéos de vos logiciels favoris sous chacun des deux OS. Penchez-vous sur leurs forces et choisissez en fonction.

3. Utilisez les outils de migration intégrés à Windows pour faciliter votre migration

Peu importe la version que vous choisissez, il y a toujours quelques outils intégrés pour optimiser les performances de votre machine et faciliter votre transition.

Utilisez le mode de compatibilité pour les programmes anciens: La bonne nouvelle, c'est que vos applications XP devraient tourner sans aucun souci sous Windows 7 ou 8, même sans mise à jour du logiciel. Cependant, si vous avez quand même des problèmes, Windows 7 et 8 peuvent lancer des programmes spécifiques comme s'ils étaient sous XP. Microsoft détaille les instructions dans ces pages pour Windows 7  et Windows 8.

Utilisez le mode XP pour les applications récalcitrantes: Lorsque Windows 7 est sorti, il était accompagné du "mode XP" qui est essentiellement une version embarquée de Windows XP tournant dans une machine virtuelle, juste au cas où vos applications ne tourneraient pas du tout sous 7. Si vous choisissez de migrer vers Windows 7, vous pouvez toujours lancer vos applications récalcitrantes en mode XP. Si vous optez pour Windows 8, Lifehacker a une astuce pour l'utiliser aussi.

Contournez le menu de démarrage et utilisez Classic Shell: Comme dit plus haut, Classic Shell vous permet de revenir en terrain connu.

Désactivez Aero et les effets verre pour améliorer les performances de votre machine: Que vous vouliez retrouver votre paysage XP-ien ou que vous soyez un peu léger en puissance, désactiver Aero et les effets visuels "verre" peut booster les performances significativement. Seuls les utilisateurs de 7 sont concernés par le second puisqu'ils n'existent pas sous 8.

Envisagez d'utiliser des logiciels en ligne (webapps) pour économiser de l'argent et améliorer les performances: Si votre budget vous limite ou si vous vous demandez si votre PC supportera la nouvelle version d'Office par exemple, peut-être que migrer vers Office 365 sera la solution. Voire même migrer vers Google Docs. Utiliser des applications en ligne qui tournent dans votre navigateur (et dans le cas de Chrome, ils peuvent même ressembler comme deux gouttes d'eau à des logiciels lourds) et qui sont plus légères peuvent vous économiser de l'argent et des ressources. Ces webapps ne sont pas toujours des remplaçants parfaits mais ne les éliminez pas, les avantages pèsent souvent plus lourd que les inconvénients.

En dernier recours, passez en dual-boot: Le dual-boot consiste à installer 2 OS sur une même machine (et donc de choisir le système qu'on veut lancer au démarrage de la machine). Si vous hésitez à franchir le cap parce que vous avez des logiciels qui ne veulent vraiment pas tourner sous Windows 7 ou 8 malgré les conseils précédents, vous pouvez toujours installer XP aux côtés de 7 ou 8. De cette manière, vous aurez le meilleur des deux mondes mais je vous suggère de ne retourner sous XP que si c'est une absolue nécessité. Ne vivez pas dans XP en faisant quelques incursions dans le nouvel OS pour vous habituer.

Windows 7 et 8 ont beaucoup plus de points communs avec XP que vous ne pensez. Microsoft a corrigé énormément de problèmes liés aux drivers et à la compatibilité à travers les dernières mises à jour. Un jour, vous verrez leurs avantages. Avec Windows 8, vous avez vraiment un produit en évolution mais cela ne veut pas nécessairement dire que c'est mauvais. Vous devez simplement faire attention à la façon dont vous le configurez.

Juste pour l'anecdote, j'ai récemment (bon d'accord, pas si récemment que ça, cela fait déjà quelques mois) remplacé le bon vieux XP de mon père par un 7. Je l'ai paramétré avec soin, de manière à ce qu'il retrouve tous ses logiciels, ses paramètres et même l'emplacement de ses icônes et son image de fond. Il n'a eu aucun problème pour la transition, du tout ! Une petite astuce de DSI : faites une capture d'écran du bureau et du menu démarrer et paramétrez le nouvel OS pour qu'il ressemble le plus possible à cette image. La transition sera vraiment facile. La difficulté principale est la configuration du nouveau système. Si vous parvenez à "industrialiser" cette procédure et rendre les choses aussi familières que possible, la migration sera un plaisir et non un cauchemar.

4. Envisagez Linux

Si vous en avez marre de Windows, ou si vous ne voulez pas dépenser de l'argent pour une nouvelle licence Windows, c'est le bon moment pour envisager de passer sous Linux. Il existe plein de distributions (versions) qui sont user-friendly pour les nouveaux arrivants. Et si vous pensez que vivre dans l'univers Linux vous condamne à mémoriser des tonnes de commandes et à vous coltiner des communautés qui ne sont d'aucune aide, détrompez-vous. Trouvez de l'aide pour Linux est assez facile de nos jours et beaucoup de communautés gravitant autour de ces distributions newbie-friendly sont plutôt accueillantes. Qui plus est, Linux est gratuit, et ça, c'est imbattable.

Voici quelques distributions que vous pouvez envisager:

  • Ubuntu: Extrêmement populaire avec des tonnes d'options de support, aussi bien des utilisateurs que des développeurs. Un must si vous voulez un maximum de compatibilité avec votre matériel (la liste des drivers est impressionnante) ou si vous voulez une version de linux qui peut peut-être vous affranchir totalement du terminal de commandes.
  • Linux Mint: Rapide et flexible, même sur du matériel un peu poussif. L'interface est très proche de celle de Windows XP et vous vous sentirez comme à la maison. La communauté est grandissante et surtout très accueillante pour les débutants.
  • Elementary OS: Léger et rapide... et customisable. Cette version est basée entièrement sur la communauté et a un goût prononcé pour l'esthétisme. Selon certains, il s'agit de la plus jolie version de Linux sur le marché et si vous cherchez un parfum d'OS X (le système d'exploitation des Mac), cette distribution est faite pour vous.
  • Zorin OS: Ses gènes graphiques sont dans XP. Il allie la vitesse aux sensibilités de Windows. Il s'agit un peu d'un système "porte de sortie" parce que son design permet de s'habituer très vite mais en creusant un peu, vous trouverez des outils et des fonctionnalités pour étendre votre expérience Linuxienne.
  • Lubuntu: Une version plus légère d'Ubuntu qui n'embarque pas tout le bardage que certains utilisateurs d'Ubuntu détestent. Si vous avez un machine poussiéreuse et poussive, tentez l'expérience. La communauté est très active et accueille volontiers les nouveaux arrivants.

Il est un peu injuste de dire que ces distributions sont taillées pour les débutants mais ils sont faciles à prendre en main et avec l'aide de certains petits utilitaires comme Docky ou Numix, vous pourrez les configurer pour qu'elles soient aussi jolies et aisées que Windows ou OS X ne le seront peut-être jamais. Si au final vous hésitez entre Ubuntu et Mint, Lifehacker a comparé les deux distributions.

Bien évidemment, je ne peux pas ignorer les problèmes de support de matériel et de logiciels. Linux a fait énormément de chemin en très peu de temps mais pour beaucoup, ce n'est pas une option. Si vous jouez beaucoup à des jeux récents, Linux n'est probablement pas une option viable. Si vous êtes un designer et vivez dans la suite Adobe, c'est n'est vraiment pas pour vous. En fonction du matériel dont vous disposez, vous aurez peut-être du mal à trouver les pilotes pour vos appareils. De plus, beaucoup d'éditeurs de logiciels et de développeurs n'ont pas adopté Linux parce que la part de marché de l'OS au pingouin est encore trop faible pour justifier un portage. Si vous avez du matériel ou des logiciels qui vous inquiètent, faites quelques recherches pour savoir si les pilotes ou si des alternatives existent. Si vous n'utilisez votre ordinateur que pour surfer et faire un peu de bureautique occasionnelle, vous devriez très bien vous en tirer.

5. En ultime solution, tournez la page et recyclez votre vieux portable

Jusque là, je me suis concentré sur des solutions qui vous permettent de limiter les frais en réutilisant votre machine actuelle. Si votre vieille machine ne supporte tout simplement pas la mise à niveau ou si vous ne voulez pas le faire vous même, vous pouvez investir et acheter un nouveau PC. Les machines actuelles sont en tout point supérieures à votre vieux coucou de toutes façons et les prix ont fortement chuté depuis quelques années. Vous serez toujours confronté au même dilemne entre Windows 7 et 8 même si la plupart des machines actuelles sont livrées avec Windows 8, certains constructeurs livrent encore leurs PCS avec Windows 7 ou vous donnent le choix. Et même si ce n'est pas le cas, vous pouvez toujours rétrograder votre version de Windows. Vous pourriez également acheter un nouveau PC et essayer Linux, voire même passer sur Mac si vous voulez un vrai changement.

Et votre vieux portable dans tout ça ? recyclez-le ! Transformez le :

Et si vraiment vous ne lui trouvez plus du tout d'utilité mais qu'il fonctionne encore, essayez de le revendre ou donnez-le à une association comme Emmaüs qui le remettra sur pied. Cela fera un pc peu onéreux pour des familles en difficulté et de l'emploi pour les gens de l'association.

Edit du 02 juin 2014 : Pour ceux qui ne veulent/peuvent vraiment pas se débarrasser de Windows XP, vous pouvez aussi prolonger sa durée de vie en hackant le système.

A propos de Young Sun TAN :

Young Sun TAN est un geek webophile, technophile, bidouilleur et gourmet.

Sur la toile depuis 1995 avec sa première page web (une biographie de Beaumarchais pour le compte du collège Beaumarchais de Paris), il revendique une identité de "digital native". Après une Terminale S au Lycée Louis-le-Grand à Paris et un Master en Informatique option Ingénierie Informatique - Systèmes d'Information, il a entamé une carrière d'analyste web et est désormais Project Leader pour le Groupe Lagardère. Il compte parmi ses réalisations les sites de Celebrity Cruises, Royal Caribbean ainsi que Gulli, Canal J, Tiji et Europe 1.

Menant un veille constante sur les évolutions du web et du développement, son expertise couvre le PHP-MySQL, le framework jQuery ainsi que le CMS eZPublish et Symfony pour lequel il a une affection toute particulière.

Côté détente, il affectionne tout particulièrement les bonnes tables et les bons plans foodista. Bien que la street food occupe une place de premier choix dans son cœur ventre, il n'est pas allergique à une excursion gastronomique ou bistronomique.

Retrouvez Young Sun TAN sur :