睦勝 Geek
Qui sait quand il faut combattre et quand il faut s'en abstenir sera victorieux.

[Navigation mobile] Tour d’horizon des solutions technologiques


05/11/2012

A l’instar de l’article précédent, il ne s’agit là que d’un tour d’horizon sans aucun jugement ni critique sur les solutions. Toutes ont leurs qualités, leurs défauts, leurs apports ainsi que leurs contraintes. Je m’y intéresserai dans un prochain article.

1. La star du moment : Le Responsive Web Design

Le principe du Responsive Web Design est de concevoir une interface qui s’adapte automatiquement au terminal utilisé. Dès lors, le mobinaute (internaute mobile) et l’internaute verront un contenu identique mais avec un agencement différent des éléments. Ce modèle permet aux mobinautes d’avoir une expérience de navigation non dégradée sur leurs terminaux mais également de bénéficier d’une ergonomie accrue, leur épargnant l’utilisation des zooms ou des scrolls horizontaux.

Le truc du geek pour déterminer si un site est bâti en Responsive Web Design : redimensionnez votre navigateur (à faire avec un ordinateur, c’est plus facile qu’avec un smartphone ou une tablette) et si l’agencement de la page « coulisse » de manière à s’adapter automatiquement à la largeur de votre navigateur, le site est Responsive.

Le concept repose sur l’utilisation de différentes techniques :

- Les feuilles de style CSS qui permettent des mises en page du contenu relatives aux dimensions de l’écran.
- Stockage et livraison d’images adaptables (côté serveur, héritage de l’Adaptive Web Design).
- L’utilisation abondante de JavaScript pour dynamiser les pages et améliorer (ou plutôt optimiser) leur ergonomie.
- Eventuellement, l’usage de nouveaux standards ou futurs standards (HTML5, CSS3… aucune de ces 2 « normes » n’étant encore complètement arrêtée)

 

2. La solution rapide : L’adaptive Web Design

Da la manière dont je le vois, le principe de l’Adaptive Web Design est d’adapter les interfaces aux capacités des terminaux (que ce soit sur le plan de l’affichage ou des fonctionnalités) avec lesquels les internautes se connectent.

Bien que peu s’en rendent compte, il ne s’agit que d’appliquer la méthode dite du « progressive enhancement » (littéralement « amélioration progressive ») en partant , idéalement, du mobile qui offre souvent les capacités les plus restreintes pour arriver aux ordinateurs de bureau qui disposent de bien plus d’espace d’affichage et de puissance de traitement de l’information.

 

3. La plus utilisée : Le site mobile

Le principe est ici le plus simple (et le plus utilisé à l’heure où je rédige cet article) : Proposer deux versions du site avec des contenus identiques ou pas, des fonctionnalités équivalentes ou pas mais certainement avec deux interfaces très différentes l’une de l’autre. L’idée est de détecter, côté serveur, le type d’appareil ou de navigateur employé par l’internaute et de le rediriger vers la version du site la plus adaptée à son terminal.

Pour ne citer que les plus grands, Google, Facebook, Twitter, Wikipedia ou Youtube reposent sur ce principe.

 

4. La négligée : L’application mobile

Une autre solution pour faciliter la vie du mobinaute consiste à proposer une application mobile qui reprend tout ou partie des fonctionnalités existantes sur le site. Lorsque la réalisation de l’application mobile est bien faite, le gain en confort pour le mobinaute peut se révéler très important.

 

5. Le mal-aimé : Le… rien !

Le principe est simple : on ne fait rien. Le mobinaute n’a qu’à zoomer, scroller ou changer de smartphone et adopter un modèle qui prend le Flash en compte. Et s’il n’est pas content, c’est la même punition.

A propos de Young Sun TAN :

Young Sun TAN est un geek webophile, technophile, bidouilleur et gourmet.

Sur la toile depuis 1995 avec sa première page web (une biographie de Beaumarchais pour le compte du collège Beaumarchais de Paris), il revendique une identité de "digital native". Après une Terminale S au Lycée Louis-le-Grand à Paris et un Master en Informatique option Ingénierie Informatique - Systèmes d'Information, il a entamé une carrière d'analyste web et est désormais Project Leader pour le Groupe Lagardère. Il compte parmi ses réalisations les sites de Celebrity Cruises, Royal Caribbean ainsi que Gulli, Canal J, Tiji et Europe 1.

Menant un veille constante sur les évolutions du web et du développement, son expertise couvre le PHP-MySQL, le framework jQuery ainsi que le CMS eZPublish et Symfony pour lequel il a une affection toute particulière.

Côté détente, il affectionne tout particulièrement les bonnes tables et les bons plans foodista. Bien que la street food occupe une place de premier choix dans son cœur ventre, il n'est pas allergique à une excursion gastronomique ou bistronomique.

Retrouvez Young Sun TAN sur :